Salut étranger ! Mariage blanc ou mariage gris ?

Publié le par Peuples Unis

Certains semblent s’être laissés prendre par l’ivresse du pouvoir à un tel point qu’en France on n’a même plus de mots pour qualifier cette monstruosité en acte qui se déploie de jour en jour et nous réserve son lot de surprises délirantes.

Qui aurait cru que certaines autorités au nom de la France, soi-disant « patrie des Droits de l’Homme », tomberaient aussi bas en décrétant tous les couples mixtes, couples potentiellement illicites du fait que l’intérêt peut motiver le partenaire étranger, ce qui bien entendu, ne saurait être le cas des français trop "purs" pour mentir, tricher ou tromper, et que le français ou la française pourrait être dupé et non l’étranger. Pas de présomption d’innocence ni de présomption d’amour pour ce dernier.

On peut constater facilement la rupture d’égalité (ce qui n’est pas nouveau au Pays de l’égalité) engendrée par une telle suspicion et l’infantilisation des « pauvres petits français et petites françaises » qui en découle. Manifestement le but avoué est de lutter contre une certaine forme d’immigration et une certaine manière qu’ont trouvée certains étrangers de s’intégrer enfin dans un pays où ils ont été transformés en experts de la législation française dont ils cherchent à contourner quotidiennement les écueils dictés par un obscurantisme politicien abject, plus que par les Lumières. Mais, ce que l’on oublie de dire ou de considérer dans ce débat démagogique et diffamatoire, c’est que quand un vieux grabataire français réussit à "convaincre ou à se faire convaincre" par une belle et jeune africaine, le grand perdant de ce deal n’est pas souvent celui ou celle que l’on veut nous faire croire. Et, cette relation entre adultes consentants si elle n’est pas inspirée par l’amour et donc l’intérêt mutuel, fût-il immatériel, elle l’est forcément par des intérêts mutuels fussent-ils divergents ou asymétriques et bassement matériels. Qui peut dire que la jeune africaine ou le jeune africain qui « loue » ou « vend » ses « services » à une vielle qui n’a su garder aucun français ni aucun autre homme pour partager ses vieux jours ou un vieux qui n’a pas su en faire de même avec les femmes, qui peut dire que ces étrangers ne sont pas, eux aussi, des victimes de la prétention de ces gens qui profitent bien du fait qu’ils sont issus d’un pays riche pour se refaire une jeunesse que peu de français et peu de françaises leur aurait accordée. Mais, cela, ils ne le savent que trop bien, c’est pour cette raison que leur terrain de chasse n’est pas la France, mais les pays pauvres et les pays en voie de développement où ils vont assouvir leurs fantasmes les plus secrets, de la pédophilie tel le père Lefort, condamné en France, à l’homosexualité en passant par le détournement de mineurs ou le recrutement de jeunes filles que l’on débauche de leur pays contre les promesses les plus mirobolantes. Ils ont ainsi appris à leur dépend que l’amour ne s’achetait pas, mais évidemment le retour sur terre est toujours très dur et on a beaucoup de mal à s’en remettre.

C’est là qu’intervient Besson pour venger ou sauver tous ces français et toutes ces françaises qui ont manqué de lucidité et qui ont commis la "faute" de faire profiter à des étrangers indésirables en France des fameux papiers qui leurs permettent de vivre légalement dans ce pays dont certaines lois xénophobes et racistes comportes de nombreuses failles trop souvent exploités par des gens désireux de vendre leur talents ailleurs que dans leur premier pays d’accueil. La question est, donc, de savoir, en quoi l’étranger a-t-il profité plus que le français ou la française de la relation incriminée ? La réponse de Besson est sans ambiguïté puisse que ce qui compte ce n’est pas qu’un français ait essayé d’abuser d’un étranger vulnérable et pauvre ou une étrangère et que par contre coup ils aient été abusés. Mais ce qui compte c’est de protéger les français contre les méchants, vilains et dangereux étrangers qui ne pourront jamais s’intégrer aux yeux de certains français et à qui on peut demander ce que personne n’oserait exiger d’aucun français ni même d’aucun humain compte tenu de la nature instable et complexe des sentiments humains mais aussi de la liberté que chacun de nous a d’aimer ou de ne plus aimer, de coucher ou de ne plus coucher, etc.

Autre question : qui, même en France peut prétendre qu’il ne s’est pas marié par intérêt, fût-il immatériel ? Qui peut dire qu’il est sûr de s’être marié(ée) pour la même raison que son conjoint ou sa conjointe, l’amour pouvant être un concept bateau ? Je ne suis pas sûr que le couple le plus amoureux puisse répondre de façon péremptoire à cette question même s’il peut se prévaloir de plusieurs noces d’or.

Si l’on en croit la dernière trouvaille de Besson qui se fera le premier objecteur, non pas de conscience, mais de sentiment de toute l’histoire de l’humanité. Il pourra débusquer tous les mariages basés sur des sentiments ou des raisons asymétriques et renvoyer chez eux tous ces étrangers qui ont eu le culot d’abuser un français ou une française ou qui ont été accusés(ées) de l’avoir fait et qui au passage ont pu obtenir un titre de séjour longue durée ou la nationalité que l’on a trouvé judicieux d’exiger des étrangers afin qu’ils puissent gagner leur vie honorablement en France indépendamment de toutes les autres qualités dont pourraient regorger ces personnes en sus de leur humanité très française. Ce qui veut dire qu’en France vous n’êtes pas digne de respect en tant qu’humain si vous n’avez pas les bons papiers et encore, le fait de les avoir ne suffit même pas… Et pourtant, vous ne rêvez pas, vous êtes dans la « partie des Droits de l’Homme et du Citoyen » où bien sûr, vous n’êtes pas le bienvenu si vous n’êtes pas français, même si vous pouvez être toléré, tout vous pousse à garder en tête le fait que vous ne serez jamais considérés sur le même pied que les français les plus médiocres qui tire leur prééminence et leurs privilèges sur vous d’un accident bio-historico-géographique que l’on croit bon de mettre au-dessus du mérite voir du génie que pourrait receler certains étrangers. Etre étranger est de plus en plus présenté comme une tare en France et l’on fait tout pour que ça le reste dans la conscience de la plupart des gens.

Quel cas fait-on alors de ces étrangers à qui des françaises et/ou des français ont fait miroiter monts et merveilles afin de les attirer ou de les retenir dans ce pays où l’on prend bien le soin parfois de leur retirer leur passeport et après les avoir exploités de façons diverses on a fini par les mettre à la rue, sur le trottoir et que sais-je encore… Mais, bien entendu, en France le méchant c’est toujours l’étranger. Comment pourrait-il en être autrement ?

Cependant, à moins que les français soient d’une fragilité hors du commun, il me semble que l’étranger qui met les pieds sur leur territoire est celui qui a le plus besoin de protection compte tenu du fait qu’il n’y a pas de famille hors de celle du français ou de la française qui  l’y attire ou l’y retient. De ce fait, il ou elle intègre, d’une certaine manière, la communauté des minorités, qui plus que les autres a besoin d’être protégée. Qu’on ne me dise pas qu’ils n’ont qu’à rester chez eux parce que les français sont partout dans le monde et bien souvent ils y sont traités mieux que chez eux et s’y sentent mieux qu’en France. Le Droit ne doit-il pas profiter au plus faible comme dans toute démocratie digne de ce statut. Mais, dans la France de Besson, la passion a pris le dessus sur la raison et on y marche bien plus sur la tête que la tête sur les épaules. Qu’en pensent ceux qui souhaitent le triomphe de la Raison plutôt que celui de la haine aveugle et obscurantiste qui ne sert que les desseins politiques d’une génération d’arrivistes politiques dont l’Histoire retiendra leur incompétence à résoudre les vrais problèmes qui se posent aux français et au reste du monde…

Quoi qu’il en soit, désormais si vous avez un doute sur les sentiments de votre conjoint ou de votre conjointe, vous savez à qui vous adresser, Eric Besson est votre homme ! En ce qui me concerne, je ne compte pas m’éterniser dans un pays où grâce Besson, je ne pourrai plus me promener avec ma femme sans que l’on se demande si mon mariage n’est pas blanc ou gris !

Pitoyable Besson ! Qui aurait pu imaginer que malgré son âge certain, sa compagne aurait 22 ans et que celle-ci  serait tunisienne ? Sommes-nous en droit de nous demander si ça sent le mariage gris Besson ? Parfois, balayer devant sa propre porte ne fait pas de mal, à moins d’être "fran-çais" comme ce brave Besson… Encore Heureux que ni Besson ni Sarko ne sont la France, celle qu’on a envie d’aimer et qu’on aime aimer.

Publié dans Actualités

Commenter cet article

Patsy 24/02/2010 10:15


Vous parlez de ce que vous ne connaissez pas !! Je suis victime d'un mariage gris avec un enfant d'une première relation, et je peux vous dire que les dégats sur mon fils sont graves, sur ma santé
psychologique, sur mes finances ( j'ai failli etre expulsée je suis en surendettement) et la loi est tellement bien faite qu'il n'est inquiété en rien de ces dettes pourtant souvent contractées
avec lui. Besson a mis le doigt sur un fait passé sous silence. Et si vous saviez de quoi vous parlez vous sauriez qu'énormément de femmes Francaise mais d'origine étrangère ( donc on ne stigmatise
pas les musulmans car ils en sont souvent vitimes !!! ) sont victimes de ces personnes qui de surcroit sont prets à tout pour vous détruire. S'il vous plait ceci est très sérieux . D'après un
enqueteur de la prefecture de police 95% des mariages mixtes sont à but migratoires, et sont qui ont la nationalité francaise sont des victimes de manipulateurs, souvent des enfants naissent dans
tout ceci. Oubliez ce que les médias utilisent et laissez Besson faire son travail.


Peuples Unis 24/02/2010 16:51



Je trouve malsain de charger l'État, Besson ou qui que ce soit d'autre de vous venger des amoureux
indélicats dont vous avez été victime. Si on part sur de telles bases, il faudrait envisager de chasser du territoire français et de tout autre pays du monde les femmes et les hommes qui se
marieraient par un intérêt autre que celui de vouloir s'octroyer des papiers pour avoir le droit de vivre tranquille et en paix dans un pays où les étrangers ne demandent qu'une chose: être
respecté, non pas pour leurs origines, mais pour leurs qualités intrinsèques et leurs mérites. S'il fallait s'en remettre à Besson chaque fois qu'un français se fait « avoir », à qui s'en
remettraient les étrangers qui ont droit à la même dignité et au même respect que n'importe qui, français ou pas, quand ces sont eux qui sont victimes de la perfidie, de la cupidité ou du vice de
leurs conjoints ou conjointes français? Tout le monde semble postuler l’idée que les Français sont des saints et les étrangers des profiteurs… Vous et moi sommes responsables de nos vies privées
et sommes comptables de nos erreurs quant au choix de nos partenaires. En tant qu'auteur d'un mariage mixte moi-même, j'accuse Besson et ceux qui le soutiennent de stigmatiser mon mariage ainsi
que les mariages de tous ceux qui ont fait le même choix que moi et je trouve cela malsain. Cette démarche de Besson participe d'une démarche discriminatoire, raciste et condescendante qui
préjuge de la moralité des étrangers sans préjuger de la moralité ou de l'immoralité des français que je ne citerai pas en exemple en la matière. Le fait que vous ayez été victime ne vous
autorise pas à décréter la chasse aux sorcières, même si je ne peux qu'être sensible aux conséquences du choix qui a été le vôtre et que très certainement, vous payez au prix fort. C'est tout à
fait regrettable, j'en conviens. Mais, la solution à ce problème n'est-ce pas d'arrêter d'assujettir les papiers des étrangers à leur capacité à faire semblant d'aimer une française ou un
français qu'ils n'aiment pas, mais bien à leur mérite et les qualités humaines dont ils sont porteurs? Arrêter d’assujettir des femmes et des hommes à des papiers afin qu’il se sentent libres
d’aimer de bonne foi ou pour d’autres intérêts, comme tout le monde (sachant qu’on peut aussi se tromper de bonne foi), afin qu’il vivent comme tout le monde, comme vous et moi… Le fait de
traquer l'ex-beau-père de votre enfant et de le déposséder des papiers qu’il a obtenus grâce à son union avec vous ne le ramènera pas à vous et ne fera qu’accroître la souffrance de votre enfant
ainsi que la vôtre, plus que ce que la satisfaction éphémère de sa dépossession pourrait vous procurer. Ce sont peut-être là les vraies questions ? Bref, la rancune n’est pas un bon législateur,
la haine encore moins… En tant qu'adultes majeurs vaccinés et consentants nous devrions savoir accepter nos erreurs avec un peu de dignité, à mon avis, plutôt que de faire la part belle à
l'infantilisation galopante à laquelle le peuple français est de plus en plus soumis. Merci! 



F.M.L. 09/12/2009 15:58


Merci de nous rejoindre à la tribune africaine dans l'espor que vos articles conduisent les Africains à la prise effective de conscience afin que le progrès et le développement s'ensuivent.Soyez le
bienvenu!


LADY MARIANNE 09/12/2009 15:26


bonjour et bienvenue dans ma communauté " forum libre expression "
merci de ton choix - de ta confiance et de tes publications dans la communauté
bien amicalement lady Marianne